Les personnes atteintes de fibromyalgie peuvent-elles travailler?

Les personnes atteintes de fibromyalgie peuvent-elles travailler?

   Entre 15 et 20% des patients atteints de fibromyalgie sont contraints de quitter leur emploi. Bien que le nombre de patients qui vivent une vie normale avec une invalidité minime soit significatif, si le problème n’est pas diagnostiqué, si la cause persiste ou si l’intervention appropriée n’est pas effectuée, la qualité de vie du patient en souffre progressivement, ce qui se traduit par une invalidité considérable. .

   La Société espagnole de rhumatologie (SER) l’avertit que cette maladie affecte le patient dans tous les domaines de la vie et qu’elle est considérée comme une pathologie «bio-psycho-sociale» pouvant être atteinte. développer un handicap grave, au point d’interférer dans l’activité de travail de la personne.

   Selon la société scientifique, dans le projet «Indice d’affectation combiné chez les patients atteints de fibromyalgie» (ICAF) de la Fondation espagnole de rhumatologie, il a été observé que 67% des patients actifs avaient eu besoin d’un congé pendant leur travail. L’année dernière , environ 12% de tous les patients avaient une incapacité de travail permanente.

   Cependant, le SER indique que la fibromyalgie est une maladie pour laquelle un traitement permet au patient de mener une bonne qualité de vie . Par conséquent, il est important de la traiter correctement dès le début et d’éviter ainsi la progression de la maladie et ses conséquences négatives. Précisément, l’un des plus gros griefs de ces patients est qu’il faut souvent beaucoup de temps pour le diagnostiquer, en l’absence de suivi du même spécialiste de leur maladie, entre autres facteurs.

   Au jour le jour, ces patients peuvent rencontrer plusieurs difficultés. “Le plus important est la limitation même de la capacité fonctionnelle qui oblige le patient à repenser ses activités quotidiennes. Cela ne signifie pas qu’il doit mener une vie sédentaire, mais qu’il doit s’adapter à sa réalité personnelle”, ajoute le rhumatologue dans un entretien avec Infosalus. et le porte-parole de la Société espagnole de rhumatologie (SER), le Dr Javier Rivera.

   Au lieu de cela, il célèbre que d’autres types de limitations produits par les symptômes sont parfaitement contrôlables et ne devraient pas être une difficulté supplémentaire. “D’après des études menées par nos soins, nous savons que les patients qui maintiennent leur activité professionnelle évoluent mieux que ceux qui partent . L’explication est probablement très simple et que l’activité professionnelle quotidienne oblige le patient à rester dans de meilleures conditions physiques et mentales et social. Au contraire, cela signifie une limitation progressive de votre vie “, souligne-t-il.

   Ainsi, il insiste sur le fait que la limitation de la capacité fonctionnelle de ces patients rend nécessaire l’adaptation du travail à leur capacité réelle. “C’est l’une des plus grandes difficultés auxquelles ces patients sont confrontés car, malheureusement, dans le monde du travail, il n’est pas facile de réaliser cela”, déplore le spécialiste en rhumatologie.

   QU’EST-CE QUE LA FIBROMIALGIE

   La douleur, la fatigue intense, les troubles du sommeil ou la dépression font partie des manifestations cliniques les plus courantes de la fibromyalgie, une maladie considérée en tant que telle par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont la cause est inconnue et caractérisée par une douleur chronique généralisée, qui dure plus de 3 mois, et que le patient localise dans le système musculo-squelettique.

   En outre, il existe des zones d’hyperalgésie ou de douleur excessive lors de la manœuvre d’exploration effectuée, ce qui permet à beaucoup de personnes de voir leur qualité de vie diminuée, explique la Société espagnole de rhumatologie.

   En ce sens, le rhumatologue et porte-parole de la Société espagnole de rhumatologie (SER), le Dr Javier Rivera, indique qu’il s’agit d’un syndrome de douleur musculaire généralisée chronique du squelette, qui fait partie des syndromes de sensibilisation centraux, dans lesquels une altération des noyaux cérébraux, des voies de la douleur et des neurotransmetteurs, responsables de leur apparition.

   “La fibromyalgie est une maladie multi-symptomatique. Parmi les symptômes les plus fréquents figurent la douleur généralisée, la fatigue, les troubles du sommeil, les problèmes cognitifs, les symptômes d’ anxiété et de dépression. En outre, d’ autres symptômes tels que les vertiges, les troubles digestifs , des démangeaisons généralisées, la transpiration, ou la tachycardie, surviennent chez de nombreux patients “, ajoute l’expert.

   FACTEURS QUI LE DÉBARQUENT

   Comme avec la plupart des maladies, le médecin dit que la prédisposition à en souffrir est héritée, mais il doit alors y avoir des déclencheurs qui la précipitent. Ainsi, elle détermine que toute surcharge émotionnelle peut précipiter l’apparition de la fibromyalgie, tout en ajoutant que les facteurs les plus fréquemment décrits par les patients sont les accidents de la route, les autres maladies graves, les séparations de couple, les victimes d’abus sexuels. , ou le stress au travail, parmi les plus fréquents.

   ” La prévalence dans la population générale âgée de plus de 18 ans est de 2,45% . Il peut donc y avoir environ un million de patients en Espagne. 90% sont des femmes, probablement parce que des facteurs hormonaux et culturels favorisent leur développement. La moyenne d’âge au moment du diagnostic est de 47 ans, mais les symptômes peuvent apparaître beaucoup plus tôt, même à l’adolescence “, prévient le porte-parole du SER.

   En ce qui concerne le retard de son diagnostic à plusieurs reprises, le Dr Rivera indique que le diagnostic repose sur les manifestations cliniques présentées par le patient . «C’est pourquoi il est si important d’écouter ce que le patient nous dit. Il n’existe aucun test de laboratoire ou d’imagerie permettant d’assurer le diagnostic et, dans de nombreux cas, il est inutile de soumettre le patient à de multiples examens qui ne donneront pas d’informations supplémentaires. En général, l’apparition des symptômes est progressive, ce qui retarde le diagnostic chez les patients qui ne sont pas suivis systématiquement par le même médecin mais par différents spécialistes qui se concentrent uniquement sur le symptôme spécifique de leur spécialité “, ajoute-t-il.

   Aujourd’hui, il s’agit toujours d’une maladie incurable , même si le rhumatologue souligne que si les manifestations cliniques sont contrôlées de manière à ce que le patient puisse vivre avec sa maladie, et dans les meilleures conditions possibles, une bonne qualité de vie peut être maintenue.

   Les SER spécifient que la fibromyalgie peut également accompagner d’autres maladies, il est donc important de les détecter pour traiter correctement les deux processus.

   Pour cela, Rivera s’assure qu’il n’existe pas de traitement unique et que chaque patient doit recevoir un traitement personnalisé en fonction de ses symptômes et de ses caractéristiques personnelles. “Les piliers de base du traitement sont certains médicaments, la performance d’un exercice physique aérobie régulier et le soutien d’une psychothérapie. Certaines mesures physiques se sont également révélées utiles et devraient être testées en complément du traitement précédent”, ajoute le membre du SER.

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *